Friday 18 January 2019
Accueil / News / Infos Internationales / 21.11.2009 – Contenders 5 – Les résultats – Paris (France)

21.11.2009 – Contenders 5 – Les résultats – Paris (France)

Chaude soirée de Pancrace à Paris.

contender5

5e édition des Contenders de Atch Productions à Paris ce samedi 21 novembre.

1- Fred WESLEY bat Max DJUMBON par TKO (arrêt du médecin) R2
Fred Wesley, combattant très calme et concentré, que j’ai trouvé en train de… lire un livre dans la salle d’échauffement! Original. Aussi agressif sur le ring que calme donc, Wesley rentre directement dans son adversaire, le grappler réputé Max Djumbon, et enchaîne les frappes qui touchent durement le sociétaire de la Snake Team. Après quelques frappes derrière le crâne, Max a déjà l’air de souffrir (avertissement pour Wesley), et d’aucun verrait une mini-résurgence du combat Blade vs Amoussou… Après un nouvel échange virulent, Max atterit à l’extérieur des cordes et ne peut plus se relever. Le docteur intervient, Max voit mal, à des envies de vomir, le combat est logiquement stoppé. Max fera des examens plus tard qui montreront qu’il va mieux.

2- Karim MAMMAR bat Tahar HADBI par TKO (jet d’éponge) R2
Sur le papier, on pouvait aisément se dire que Karim sortirait gagnant du combat sans trop forcer. C’était sans compter sur la fougue et les “blitzkriegs” de son adversaire de la FFA, qui a durement frappé les jambes de Karim, et n’était pas loin de le sonner à plusieurs reprises.
Au R2, Karim qui comme il le dit est un diesel, lance la machine et mitraille son adversaire de coups très impressionnants qui touchent tous, et force le coin de Tahar à lancer l’éponge. Impressionnant combat, l’un des plus prenant de la soirée.

3- Orlondo LOULIDI bat Gabriel LEVAN par KO (genou au corps) R1
Gabriel donne le “la” dès la sonnerie du gong, effectuant une aussi propre qu’implacable amenée au sol à son adversaire. Là, il domine le jeu, et se met en position en croix, avant de passer sur une soumission appliquée à sa cheville. Les angles improbables que le pied et la jambe d’Orlondo prendront feront frémir plus d’un spectateur dans la salle, avant qu’il ne parvienne à s’extirper de cette dangereuse clé.
Le débat reprend debout, avec des kicks de part et d’autres et un nouveau passage au sol qui ne mènera nulle part. Lorsque le combat est remis debout, Gabriel paraît très fatigué… Un assaut de son adversaire Orlondo conclut par un genou au corps l’enverra au tapis et permettra au sociétaire du Team Quoniam de se qualifier pour les demi-finales.

4- Guillaume PIQUET bat Eric MATHURIN par Soumission (triangle) R1
Combat extrêmement rapide: Guillaume et Eric arrivent au sol, le premier place un triangle fatal au second en un clin d’oeil. Grosse déception d’Eric, économie d’énergie de Guillaume pour la suite du tournoi.

5- Deli N’SOMBOLI bat Najib HAKKOU par KO (coup de poing) R2
De lourds échanges debout des 2 côtés, un passage au sol avec tentatives de soumission… Najib montre qu’il n’est pas l’élève du showman Greg Bouchelaghem pour rien et est tout sourire quand il prend des coups debout… malheureusement pour lui, sur une attaque qui n’a pas le temps d’arriver, Deli place un coup de poing fatal qui l’enverra KO au sol.

6- Marcel FOUDA ATANGANA bat Mamadou CISSE par décision (unanime) R2
Un combat disputé, s’étant déroulé aussi bien débout qu’au sol, et qui a vu la victoire à la décision de Marcel.

7- Willy MONDUC bat Malick MERRAD par décision (unanime) R2
Certains ne sont pas d’accord avec la décision des juges, quoi qu’il en soit les 2 hommes ont montré une bravoure sans limite, l’un excellant au sol (Malick), l’autre proposant une très bonne lutte et une anglaise qui aura ébranlé son adversaire (venu seul et coaché au final par Greg Bouchelaghem).

8- Wesley FRED bat Karim MAMMAR par Soumission (triangle) R1
Très bon combat engagé, entre l’expérimenté Karim qui venait d’ajouter une victoire de plus à son palmarès et Wesley dont le palmarès vierge n’empêchait pas de lire une grosse volonté dans son jeu.
Wesley ressemble un peu à une machine, qui ne cesse jamais de frapper, quoiqu’il arrive. Ses coups envers Karim sont osés et spectaculaires, Karim remise mais ne fait pas les dégâts attendus. Au clinch, c’est encore Wesley qui frappe au côtes, avec ses poings, ses genoux. Et lorsque Karim amène le combat au sol, il signe sa défaite en permettant à Wesley de vérouiller un triangle, et sa place en finale.

9- Guillaume PIQUET bat Orlondo LOULIDI par Soumission (triangle/armbar) R1
Guillaume arbore la même attitude que lors de son premier combat; une grosse agressivité en pied poing debout (Makhtar Gueye n’est pas son sparring pour rien!) et dès qu’on le peut on fonce au sol. Et au sol? Un triangle agrémenté d’une clé de bras, bien évidemment.
C’est exécuté avec tellement d’adresse que ça paraît vraiment très simple à faire… et ça propulse Guillaume en finale face à Wesley.

10- Deli N’SOMBOLI bat Willy MONDUC par Soumission (étranglement arrière) R1
Willy n’était pas satisfait de son combat gagné à la décision précedemment et voulait absolument tout donné. Hélas le combat sera de courte durée, le temps d’aller au sol, que Deli passe dans son dos et lui place un étranglement sanguin arrière. Deli est validé en finale, et semble être blessé au pied.

11- Malick MERRAD bat Marcel FOUDA ATANGANA par Soumission (Kimura) R2
Malick est “repêché” dans le tournoi car le tournoi n’est pas au complet (Medhi Mosiek qui devait y prendre part y a été refusé après avoir affiché un surpoids de 5 kilos – 98kg, à la pesée).
Malick ne refuse pas les échanges debout avec le Kickboxer Marcel, au demeurant précis dans ses frappes. Un passage au sol se conclura par une soumission verbale de Marcel, le bras poussé au-delà du raisonnable dans son axe par une Kimura. Malick accède donc en finale et y affrontera Deli.

12- Alexandre MARTIN bat Ismael PADAVIA par Soumission (guillotine) R2
Un superfight chez les -70kg qui nous aura offert un spectacle de haute volée. Même engagement, mais absence de peur chez l’un et chez l’autre… On se rend coup pour coup, avec agressivité et puissance. Les coups raisonnent dans le Gymnase Max Roussié (encore une fois plein!). Le grappler Ismael arrive à toucher le striker Alexandre… puis celui-ci, lors d’un énième takedown, vérouillera dans l’instant une guillotine fatidique au grappler! Excellente prestation des 2 jeunes athlètes… Alexandre montre un potentiel qui augure d’une grande carrière (le garçon n’a que 19 ans!).

13- Medhi MABROUK bat Eric MATHURIN par Soumission (triangle) R1
Autre superfight, quelque peu particulier… en effet l’adversaire de Medhi ayant été annulé quelques jours avant, mais devant le sérieux de Medhi dans sa préparation, il avait été convenu que l’un des perdants du 1er tour des -84kg le rencontrerait. Ce fut Eric le samboïste qui fut sélectionné, celui-ci avait très envie de montrer que sa défaite avait tout d’une erreur. Malheureusement pour lui, après une courte joute pied-poings debout, le combat arrive au sol où Medhi place un triangle qui finira là-encore par passer.
Gageons que pour Eric, c’est un faux départ qui sera corrigé dans un futur proche. Pour Medhi, une très belle victoire.

14- Guillaume PIQUET bat Wesley FRED par Soumission (triangle) R1
Finale des -84… là encore Guillaume ne craint pas son adversaire et lui fonce dans le lard, envoyant pieds et poings d’une manière très agressive. Pris à son propre jeu, il décide “sous le feu” des frappes de Wesley d’amener son combat au sol pour y faire parler son arme spéciale, le triangle! Pris dans cet étau, Wesley ne tarde pas à abandonner, faisant de Guillaume Piquet le vainquer du tournoi des -84kg des CONTENDERS 5!

15- Deli N’SOMBOLI bat Malick MERRAD par décision (unanime) R2 (photo)
Les 2 hommes, blessés dans leur 2 premiers combats, arrivent sur le ring très fatigués. Le combat s’en ressent, avec une baisse d’activité croissante durant les 10 minutes que dureront cette finale, durant laquelle ils se toucheront mutuellement debout, tenteront de belles choses au sol (soumissions, renversements), avec tout ce qu’il le reste: leur courage!
C’est au final Deli qui arrache sa victoire à la décision et devient le vainqueur des -93kg des CONTENDERS 5!

En résumé une bien bonne soirée, prenante, avec de nouveaux talents que pour ma part j’ai hâte de revoir sur le devant de la scène.
Les victoires, mais surtout les défaites serviront d’expérience à tous les combattants, qui au niveau des CONTENDERS ont toujours forcément quelque chose à (re)travailler.
Rendez-vous au “100%Fight CONTENDERS 6” en Janvier 2010!

par Arthur Cauras

Voir aussi

Kickboxing international, Belfast, le 23 février 2019