Tuesday 19 March 2019
Accueil / News / Infos Internationales / Fight Night Saint Tropez : l’édito

Fight Night Saint Tropez : l’édito

Comme toujours depuis qu’il boxe, Jérôme Le Banner est au centre des conversations. Cette fois peut être un peu plus pour cet affrontement ultime où il défendra son titre de champion du Monde WKN de K-1 une dernière fois. Cette ceinture c’est aussi le début de l’histoire pour lui dans le règles du K-1 lors de cette grande première mondiale. JLB avait affronté le brésilien Espedito da Silva pour le titre sous les yeux de Don King en encadrement d’un championnat du Monde opposant le légendaire Evander Holyfield à Vaughn Bean.

Ce soir-là, Stéphane Cabrera qui avait proposé ce match avait été bien inspiré : l’Amérique découvrait le kick boxing de haut niveau. Drôle de coïncidence que ce 4 août où un américain se dressera devant Jérôme. C’est ça l’esprit Fight Night : allier la nostalgie à l’avenir et en cela, Olivier Muller excelle ; il sait que les anciens ont quelque chose à apporter aux plus jeunes et c’est la règle dans tous les domaines.

Saint Tropez ! Pays des célèbres gendarmes, des fêtes en blanc d’Eddy Barclay est aussi celui du pieds-poings. Certes, on y rencontre pas un public habituel mais finalement, la cité varoise est désormais une place forte mondialement reconnue. Le 4 août est même bloqué pour de nombreuses années à venir, c’est dire si nos sports sont pris au sérieux là où ils sont tant décriés parfois.

Au-delà de ce que procurer le départ d’un champion hors norme, il  est impensable de ne pas penser à Pascal Iglicki, lui qui a tout connu aux côtés de Jérôme ; de sa découverte à son avènement, Pascal connaissait plus que quiconque JLB.  Forcément, là où il est, le plus rock and roll des journalistes aura un oeil averti sur cette soirée qu’il maîtrisait sur le bout des doigts.

Ils viennent de France, d’Italie, de Russie, de Thaïlande, d’Allemagne, d’Hollande et des USA. Ils seront acteurs de la Fight Saint Tropez troisième du nom où de nombreuses surprises attendent le public. Le suspens est maintenu mais l’émotion sera forte ! La magie de la Citadelle opère sans cesse et si ce lieu était l’élément de défense le plus important entre Antibes et Toulon durant des siècles, elle devenue un endroit mythique pour la boxe pieds-poings, découvrant même l’ancestral muaythai en 2015.

Le 4 août c’est dans un peu moins de 27 jours à l’heure où nous nous fendons de quelques lignes. 27 jours pour peaufiner les moindres détails de ce show sur et en dehors du ring. 27 jours  roder, affiner, préparer tout ce qui doit l’être. 27 jours pour les fans à attendre le jour j et assister au départ d’un roi dans une nouvelle vie !

Fight card

Bakari Tounkara (F) – Sharos Huyer (I)
Frank Munoz (NL) – Zinedine Hameur Lain (F)
Jimmy Vienot (F) – Yodwicha Por Boonsit (THA)
Fabrice Aurieng (F) – Yuksel Ayaydin (F)
Wladimir Mineev (RU) – Filip Verlinden (B)
Lizzie Largilliere (F) – Petchoydying Mor (THA) Ch Monde WMC
Sergei Papin (RU) – Danyo Illunga (D)
Yohan Lidon (F) – Jonatan Oliveira (BRA)
Jerome Le Banner (F) – Maurice Jackson (USA) Ch Monde WKN

fnst3

.

Voir aussi

Killian Emery to face Shane Weir in Belfast

Killian Emery to face Shane Weir in Belfast February, 23 Killian Emery to face Shane …