Friday 18 January 2019
Accueil / Press book / Interview LIDF sur le 1er World Kickboxing Forum

Interview LIDF sur le 1er World Kickboxing Forum

Interview LIDF sur le 1er World Kickboxing Forum – octobre 2010
homepage_picture374

Précurseur dans de nombreux domaines, Carl EMERY est en passe de réussir un pari fou mais aussi historique : réunir autour d’une même table les dirigeants des principales fédérations internationales. Si la tâche n’est pas aisée et encore moins réussie, la légende du pieds-poings suisse se veut optimiste en optant pour des propositions peu contraignantes et ainsi assainir un pieds-poings bien malade.

Pourquoi le WORLD KICKBOXING FORUM ?

Carl EMERY : Tout simplement pour l’amour du sport et pour le bien des athlètes. J’ai été longtemps choqué, pour ne pas dire dégoûté des guéguerres de fédérations. Certains dirigeants de ces instances représentent, selon moi, l’antithèse des valeurs qui devraient être le ciment des sports en général, des sports de combat ainsi que des arts martiaux en particuliers.

C’est une des raisons pour lesquelles j’ai fondé le PANTHEON DES SPORTS ET ARTS MARTIAUX dont le WORLD KICKBOXING FORUM est issu. Le PANTHEON est une association apolitique, neutre et sans but lucratif. Il est directement inspirée des valeurs du mouvement olympiques ainsi que du PANATHLON de Genève dont j’ai récemment eu le grand honneur d’avoir été élu comme sociétaire (www.panathlon-geneve.ch ).Mais le déclic, je l’ai eu en discutant avec mon fils. Il m’a demandé comment était-ce possible qu’il y ait trois champions du monde en titre, de la même catégorie de poids. Je n’ai pas osé lui avoué qu’il y en avait sûrement plus! J’ai eu honte de ce que l’on a fait de ce magnifique sport. Cela m’a décidé d’aller de l’avant dans ce projet, même si je sais très bien qu’une fédération unique pour le kickboxing est totalement utopique, mais je pense qu’il faille quand même essayer de tout faire pour oeuvrer dans ce sens, dans la mesure de mes très faibles possibilités. J’ai beaucoup de peine à supporter les personnes qui se plaignent d’une situation mais qui ne font rien pour tenter de la changer. Alors j’ai décidé d’agir. Au moins, je pourrai dire que j’ai essayé d’apporter ma modeste contribution à cet ouvrage titanesque.

Qu’attendez-vous du forum de novembre prochain ?

Carl EMERY : La plus grande réussite, c’est d’être parvenu à réunir tous ces “décideurs” sous le même toit pour parler du même sujet. C’est la première fois depuis la création du kickboxing, il y a 36 ans (ndlr. 14 septembre 1974 – premiers championnats du monde professionnels – discipline appelée full contact karaté à l’époque). Donc, je suis déjà un homme comblé. Ceci dit, il s’agit d’un forum. C’est à dire d’un lieu où on discutera et réfléchira sur le passé, le présent et l’avenir du kickboxing. Il ne s’agit en aucun cas d’une assemblée constituante d’une association commune. Ce n’est pas le but du PANTHEON qui, je le rappelle, est totalement neutre. Maintenant si des personnalités se rencontrent à cette occasion et que, dans le futur, continuent à travailler ensemble et s’accordent sur des procédures ou trouvent des synergies, alors tant mieux!

Comment allez-vous faire pour faire entendre des structures internationales importantes et des moindres?

Carl EMERY : Il s’agit d’un forum, rien de plus, rien de moins. C’est un lieu où tous pourront s’exprimer, quelle que soit l’importance de leur organisation. Bien entendu, j’ai le secret espoir que des structures se jumellent où même fusionnent. Sans possibilité d’être assis tous à la même table, sans opportunité de se parler, ces rapprochements sont tout simplement impossibles. L’idée de ce forum est des plus simples et n’a d’autre ambition première que la rencontre et l’échange. C’est peut-être pour cela que je suis sur le point de réussir, avec l’aide du PANTHEON DES SPORTS ET ARTS MARTIAUX et son outil le WORLD KICKBOXING FORUM, là où les autres ont échoués depuis plus de trente ans.

A quel difficultés allez-vous faire face dans ce genre d’évènement ?

Carl EMERY : L’égo et l’argent sont mes deux principaux ennemis. L’égo car bon nombre de dirigeants d’associations ou de fédérations préfèrent être président d’une petite structure, même si elle est insignifiante que numéro 10 dans une fédération globale représentant des centaines de milliers de membres. Puis l’argent. L’argent car il est clair que certains craignent de perdre, pour d’aucuns il s’agit d’un peu d’argent de poche, pour d’autres de véritables fortunes.

Vous êtes un promoteur reconnu, quel parallèle feriez-vous entre l’organisation d’un show pieds-poings et le WORLD KICKBOXING FORUM ?

Carl EMERY : En tant que promoteur, je tente toujours de faire le maximum pour offrir de la qualité et lorsqu’il y a un titre en jeu dans l’une de mes soirées, c’est un titre qui ne souffre pas du moindre doute. Même lorsqu’il s’agit d’un combattant de mon club. Je ne leur ai jamais fait de cadeau. Je leur ai opposé : Jérôme LE BANNER, Fabio PINCA, Abdallah MABEL, Abel El Qandili, Samir BERBACHI, Tyrone Spong, Olivier CERDAN, Dmitry Valent, Samir Dourid, Aleksandr Popov, Foued Ezbiri, Marvin Sellam, Habib Bakir, Gary Hamilton, Florin Ventila, Michael Guccione, Lucien Gross, etc…S’ils perdent. Ce n’est pas grave car ils ont affrontés les meilleurs de leur catégorie. S’ils gagnent, alors ils peuvent se regarder dans un miroir et se dire qu’ils sont de vrais champions.

C’est donc dans cet esprit que j’ai créé le PANTHEON DES SPORTS ET ARTS MARTIAUX et son “bébé”, le WORLD KICKBOXING FORUM.

Sur un ton un peu plus humoristique, lequel des deux apporte le plus de stress ?

Carl EMERY : Il s’agit de deux sentiments partagés. Depuis 15 ans que j’organise des meetings avec mes associés et amis, je commence, je pense, à maîtriser plus ou moins l’exercice.
En revanche, le WORLD KICKBOXING FORUM revêt un aspect historique qui est impressionnant. J’ai commencé les arts martiaux à l’âge de dix ans, le kickboxing à douze (en mentant sur mon âge car le cours était réservé aux enfants plus de quinze ans), c’était en 1978! Les sports de combats et les arts martiaux, c’est ma vie. Alors imaginez-vous ce que je peux ressentir comme pression lorsque je vais devoir organiser une journée où toutes les fédérations mondiales seront réunies sous le même toit, avec… il faut bien l’avouer… pas toujours la même vision des choses ! Alors vous comprendrez bien que le WORLD KICKBOXING FORUM me fait passer quelques nuits blanches depuis quelques jours, et ce n’est pas fini, j’en ai bien peur!

En cas d’accord sur les chartes proposées, quels seront les changements que l’on pourrait observés sur les disciplines pieds-poings ?

Carl EMERY : Il faut aller pas à pas. Il ne serait pas réaliste de parler d’union sacrée et de voir tout le monde se quitter main dans la main à l’issue du forum.

Je me suis fixé des objectifs simples et réalisables. Il faut que les fédérations et associations prennent confiance. Il faut qu’elles comprennent que le forum n’a pas vocation, ni l’intention, d’être une structure de décision les limitant dans leur liberté d’action. Il s’agit uniquement d’un lieu de discussion. Si on se met d’accord sur des minima requis dans le domaine de la protection de la santé des compétiteurs, par exemple. Alors les fédérations se conformeront à leur engagement pris lors du forum, sans aucun obligation. Le forum n’est pas un organe de contrôle ou de supervision. Sinon, une telle réunion serait tout simplement impossible à mettre sur pied. Il s’agit de compter sur la bonne volonté de tous pour le bien du sports et de ses athlètes.

Concrètement, le forum sera considéré comme réussi si …

Carl EMERY : Pour moi, le forum sera réussi lorsque tous les “décideurs” de fédérations et d’associations qui ont annoncé leur participation auront franchi le pas de porte de la salle de conférence. Même si aucun compromis ou accord n’est trouvé à la fin du forum, rien que le fait d’avoir réuni des fédérations qui s’ignorent, s’affrontent ou même se dénigrent, sous le même toit, le même jour, pour discuter d’un même objet. C’est gagné! Cela sera un pas de franchi en direction d’un futur positif pour les sports de combat.

Vous êtes un éternel précurseur, ce forum en atteste alors quelles seront les prochaines actions du PANTHEON des SPORTS et ARTS MARTIAUX ?

Carl EMERY : Nous allons continuer de constituer notre “Allée de la Renommée” comme disent nos amis québécois. A savoir, nommer des ambassadeurs et des conseillers de grande renommée dans le monde des arts martiaux et des sports de combat. Je préfère vous tenir en haleine et ne pas vous délivrer ici les noms des prochains nominés. Tout ce que je peux vous dire, c’est que les trois prochaines personnalités qui vont faire leur entrée au PANTHEON, sont de véritables légendes qui dépassent largement les frontières des sports de combat.

Quel est votre mot de la fin ?

Carl EMERY : J’aimerais que les dirigeants des fédérations et des associations sportives toutes confondues prennent deux minutes pour faire le point de leurs actions et qu’ils les analysent objectivement. Puis qu’ils se questionnent honnêtement sur ce qui motivent et animent leur tâche. Est-ce l’argent? La position sociale? L’égo? L’opportunisme? L’amour du sport? Être au service des sportifs? S’ils ont pu répondre à ces questions, quelle est la part prépondérante de leur réponses. Juste deux minutes par jour Messieurs les Puissants! Deux !

article de Jérôme Loisel, Les Infos du Fight du 06.09.2010

Voir aussi

Défi canadien pour Morgane Ribout

La combattante professionnelle de MMA soutenue par le Yamabushi, la Française Morgane Ribout,  va relever …