Sunday 26 May 2019
Accueil / Working Cat / A revoir / Un poids lourds professionnels à Villars!!!!

Un poids lourds professionnels à Villars!!!!

Brice Guidon sera présent à Villars!

Palmarès

Brice Guidon Né le 16 juillet 1985 en France 197 cm

108kg

Style : Boxe thai

Club : Mejiro Gym

Entraineur :

André Mannaart

Titres :

Boxe Thai :

Champion de France cadet –86kg (2002)

Champion de France junior –91kg (2003)

Finaliste du K-1 France (2006)

15 combats

11 victoires dont 6 par ko

4 défaites

Sparring Partner de Jérôme Le Banner et finaliste du K1 France, Brice Guidon participera au camp d’entraînement de Villars du 29 au 31 août 2008.

Le Français sociétaire du Meijiro Gym d’Amsterdam, qui reste sur une victoire probante par KO au 1er round contre la star chypriote : Panayatis Diakos, a déclaré qu’il se réjouissait
particulièrement de retrouver toute l’équipe du Yamabushi! Il sera un sparring partner de choix pour le nouveau poids lourds du team, Edon Bytyqi!

Interview

Brice Guidon finaliste du K-1 France 2006 avec un palmarès 10 victoires (dont 5 par KO) – 0 nul – 2
défaites , est l’un des meilleurs espoirs poids lourds Français actuel, c’est avec gentillesse qu’il m’a accordé de son temps pour une interview inédite, c’est un
boxeur très attachant qui je pense aura une grande carrière devant lui, vous en saurez plus en lisant l’interview…

A quel age as-tu commencé les arts martiaux ?

Brice Guidon : Alors, j ’ai commencé par la boxe française à l’age de 9 ans, avant j’avais essayé le karaté mais ça ne m’avait pas plu… En fait à la
base j’ai toujours voulu faire du Muay Thaï mais dans mon club ils n’en faisaient pas encore… alors vers 12 ans ils ont commencé le kick , je me suis inscrit (direct dans le cours des
adultes) et enfin , quand j’avais 15ans ils ont ouvert une session Boxe Thailandaise…

Dans ton palmares jai pu lire que tu étais plusieurs fois champions de france, peux tu nous en dire un peu plus ?

Brice Guidon : Et bien , je refusais de faire de la compétition car la prohibition de porter les coups, celà me démoralisait… Mais mon prof m’a convaincu et donc on a
commencé une sérieuse préparation en vue des championnats de France junior… J’avais perdu beaucoup de poids pour être sur d’avoir du monde lors de la competition (95 kg en junior il y
en a pas des masses) alors je me suis présenté a 85kg. j avais 16ans …

Je n’ai eu qu’un seul adversaire (ca fait léger pour un champion de france…). Et donc le combat s’est parfaitement déroulé, je gagne par abandon en moins d’une minute
après avoir passé plusieurs high kick (pas appuyés bien sur…), des balayages et toute la panoplie..

Ensuite je suis allé plusieurs fois à des rendez vous où il n’y avait pas d’adversaires pour moi… Enfin pour la coupe de france cadet, j’ai pu boxer… Et là encore je gagne au
1er round par jet de l éponge après avoir proprement enchainé mon adversaire, en poings et en jambes, mais sans bien sur trop appuyer, j’ai les videos c’est marrant…

Et apres plus rien, je me déplaçais toujours dans le vent car il y avait personne à mon poids et le refus de la fédération à me surclasser m’a obligé a envisager l’avenir ailleurs qu en
France… Vraiment ils ne m’ont pas aidé..

Quels ont été tes premières idoles et qui sont aujourd’hui tes exemples ?

Brice Guidon : Tout petit dejà je regardais la boxe thai sur canal +, (ce qui n’existe plus sur Canal +), je me rapelle du 1er Danny Bill-Ramon DeKkers… (bien sûr
j’étais motivé par le visionnage assidue de Bruce lee et de Jean claude Van damme) comme tout les gamins de l’époque… J’adorais Jean Claude, mais ma 1ere idole a été Ramon bien
sûr, ensuite est arrivé Perry Ubeda , j’adorai son style , Christian Garros et puis le K-1 avec Jerome LeBanner bien sûr qui est impressionnant, et par le biais du K-1, j’ai adoré les
trois hollandais Hoost , Aerts et Bonjasky qui sont arrivé plus tard , j’ai maintenant la chance de les connaitre plutôt bien…

Tu t’es ensuite installé en Hollande, la France ne te satisfaisait pas niveau compétiion. Quel club as tu choisis, parle nous un peu de ton aventure, ton sparring partenaire REMY.
Vis-tu que de la boxe ?

Brice Guidon : Donc après le manque de compétition en france et la fédération qui faisait aucun effort, je suis parti l’été de mes 18ans aux pays bas pour faire le tour
des 3 clubs les plus préstigieux (chakuriki, Vos Gym et Mejiro). J’ai débarqué au Mejiro surtout pour remy , c ’etait vraiment lui qui me faisait le plus vibrer, J’étais en
camping c’était vraiment dur … Mais bon après plus d’un mois j’étais décidé a rester la bas , j’ai choisi le mejiro car le feeling avec Remy et André était excellent… Le
chakuriki j’ai pas trop aimé , il y avait Badr Hari d’ailleurs la bas , je n’avais pas bien été accueuilli par lui et son équipe.. Le vos était tres sympa aussi mais j’ai
choisi le Mejiro… Et parallelement j’allais au team Aerts trois fois par semaine,

Désormais effectivement j’ai la chance de vivre de la boxe car certaines personnes me rémunèrent pour que je puisse rester en hollande pour m’entrainer a 100%

Le k-1 en france en 2006 à Marseille s’est plutot bien passé pour toi, tu t’es fait remarqué et tu t’es hissé jusqu’en finale en battant Majstorovic, david dancrade,
quel expérience celà t’as t’il apporté ? Tu perds par KO contre Ustinov en finale, t’es tu remis de cette finale ?

Brice Guidon : Oui ca a été une tres belle aventure, déja j ai vu que j’avais le niveau, j’avais André dans mon coin, j’étais motivé et puis battre
Majstorovic ça a été un grand moment car c’était un nom dans le kick boxing, ensuite Dancrade on m’avait dit qu il était dangereux mais ça cest plutot bien passé…

Pour la finale j’étais vraiment épuisé , et puis la demi et la finale ce sont enchainées tres vite mais bon c’est la boxe et je m’attendais pas a une telle puissance de la part
d’Ustinov, j’ai été réellement surpris. Mais bon avec la fatigue je ne pouvais plus tourner autours de lui comme j’aurais du faire donc j’ai du rester devant lui, je suis
pas rester longtemps… (rire)

J’espere avoir ma revanche contre Ustinov mais pas dans le cadre d’un tournoi car un adversaire comme ça, ça laisse forcement des traces , mais pour un superfight je donnerai tout et je
pense pouvoir l’enmener a la décision…Et sinon , je voulais dire aussi , qu’avec Marseille ca m’a permis de mettre l’accent sur mes défauts et je travaille en conséquence
maintenant, je pense surtout a l’explosivité (qui était absente a marseille…). Et oui je me suis très bien remis du KO , 1 mois apres j’étais deja pret a remonter sur le ring…

Quand aurons nous la chance de te revoir boxer ?

Brice Guidon : Cette année j’ai eu une poisse comme pas possible avec pas moins de 6 annulations au dernier moment …, donc j’espere boxer avant la fin de
l’année et je vais tt mettre en oeuvre pour boxer bcp plus en 2007…

Je devrai logiquement être sur le programme du kick tournement de marseille en début d’annee

Parle nous de ton alimentation et ton entrainement ?

Brice Guidon : Mon alimentation c’est a peu pres n’importe quoi… (rire) Non plus serieusement j’essai de faire attention, pas mangé trop de sucre (ce que j
adore) et je mange beaucoup de fruit de laitages… mais bon je suis loin d’etre un très bon cuisto alrs c’est pas facile tous les jours… En ce qui concerne l’entrainement , je
m’entraine 2 fois par jours 1 fois le samedi et je cours 10km le dimanche à la plage (dans les dunes c’est bien sympa, le sable moue un vrai bonheur)… pour le moment je ne me consacre
pas du tout à la musculation mais ca ne devrai pas tarder,

Un conseil pour les jeunes français qui veulent vivre de la boxe .. ?

Brice Guidon : Pour les jeunes francais qui veulent vivre de la boxe, j’ai pas vraiment de conseil , car je pense qu une grande part de chance rentre en compte , tu dois
avoir la chance d être bien encadrer, rencontrer les bonnes personnes… surtout il faut être patient et se donner a fond tout le temps et pas seulement a l’approche des combats. pour être
honnête la situation du pieds/poings en france ne semble vraiment pas pouvoir permettre de vivre uniquement du sport que l’on aime alors il faut pas hésiter a bouger…

Merci pour ton interview, as tu des choses à ajouter ?

Brice Guidon : J’aimerais simplement remercier tous les gens qui me soutiennent, ça fait très plaisir. J’ai de nombreux messages sur mon site internet provenant de
personnes que je ne connais même pas et c’est bien sympa. Un merci tout particulier aussi à Paul Lamoth qui me permet de me consacrer à 100% à mon sport. Voilà , merci à vous tous

Camp d’entraînement de Villars – Sponsorisé par la Rôtisserie des Alpes (Claude Oehrli) et l’Office du Tourisme de Villars

Voir aussi

Farid M’Laïkia vs. Mohamed Kodad! Le choc du 7 décembre à Marseille!

Tournoi European WKN Grand Prix Demi-finale / classe A / 3×2 mn / kick boxing …