Sunday 19 May 2019
Accueil / Press book / Un titre mondial qui casse des briques

Un titre mondial qui casse des briques

Record du monde

article du 29 octobre 2008 – “20 MINUTES”

Un titre mondial qui casse des briques

par Giancarlo Mariani – Antonio De Sabato, Genevois d’adoption, a été sacré champion de la WTKA de cassage de briques dimanche en Italie.

 

antoniobriques

Antonio De Sabato brise tuiles et briques à mains nues.

 

«Je n’arrive plus à serrer les mains tellement j’ai mal», a reconnu mercredi avec une voix chargée de fierté Antonio De Sabato.

Enflées, tuméfiées ou non, les paluches du quadruple recordman du monde de casse de briques lui ont malgré tout permis de remporter, de main de maître, une nouvelle couronne mondiale, dimanche à Marina de Carrare en Italie. «J’ai en effet été sacré dans la catégorie casse extrême de la fédération d’arts martiaux WTKA International», précise cette star du tamashiwary, un art martial japonais auquel il se consacre depuis plus de vingt-trois ans.

«En finale j’ai réussi à briser neuf briques de ciment d’un seul coup de coude», précise-t-il. Une barre de plus de 20 kg bien trop haute pour la vingtaine de finalistes encore en course.

Si parmi eux personne n’a réussi à secouer l’édifice mieux que l’Italo-Genevois de 44 ans, membre du club Yamabushi de Genève et coaché par l’ancien champion du monde de full-contact kickboxing Carl Emery, c’est essentiellement en raison d’une préparation sans faille. «Je me suis entraîné à raison de trois heures par jour pendant plus de sept mois. En plus de la force, j’ai travaillé sans relâche vitesse, technique et concentration», précise cet agent de sécurité, portier et garde du corps dans le civil et dont les employeurs genevois disent apprécier «la main de fer mais dans un gant de velours».

Voir aussi

Défi canadien pour Morgane Ribout

La combattante professionnelle de MMA soutenue par le Yamabushi, la Française Morgane Ribout,  va relever …